Selon les analystes et développeurs de logiciels, la réputation d’un langage informatique réside dans sa capacité d’adaptation aux évolutions technologiques. Si Java a connu un déclin il y a quelques années, celui-ci retrouve ses lettres de noblesse en se positionnant parmi les outils de programmation les plus populaires en 2021. Voici des détails à ce sujet.

Une première place amplement méritée

Au cours de l’année 2020, Java occupe une troisième place constante dans le classement des langages de programmation, ce qui suscitait plusieurs interrogations de la part des observateurs. Ces derniers se demandaient, d’après Stephen O’Grady, analyste chez la firme RedMonk, si cet outil « était voué à une dérive progressive ». Allant dans le même sens, Paul Jensen, responsable de l’entreprise TIOBE, estime que Java est en « réelle difficulté », en raison de la chute considérable des requêtes enregistrées sur les principaux moteurs de recherche.

Toutefois, en 2021, ce langage de programmation, qui est enseigné dans des écoles d’experts des métiers de l’informatique, en l’occurrence SUPINFO, fait preuve d’une remarquable adaptabilité dans un environnement changeant. C’est à juste titre que les données provenant de l’entreprise GitHub et de la plateforme Stack Overflow ont permis à RedMonk d’établir un classement plutôt satisfaisant. En effet, JavaScript se positionne en tête de liste, suivi par Java qui partage la deuxième place avec Python. S’en suivent d’autres langages de programmation tels que PHP, CSS, C++, C#, TypeScript, Ruby et C.

Stagnation pour certains langages, déclin pour d’autres

Si Java fait bonne impression en remontant au classement des langages informatiques populaires, ce n’est pas le cas pour certains de ses concurrents. TypeScript, par exemple, a conservé sa huitième place, bien que l’analyste Stephen O’Grady reste optimiste tout en estimant qu’il pourrait mieux se positionner à l’avenir. La stagnation est également remarquable chez Kotlin, Go et Rust dont la concurrence avec Java est minime.

On peut observer un déclin considérable du jeune langage de programmation Julia qui est financé par la société Julia Computing. Toutefois, on peut remarquer l’ascension de Dart de Google qui figure désormais dans le top 20 de RedMonk, en supplantant par la même occasion Perl.