Le port de Yangshan à Shanghai en Chine fait partie des plus grandes zones portuaires au monde. Pouvant traiter 750 millions de tonnes de vrac et 40 millions de conteneurs chaque année, il est construit sur îlot connu pour sa forte activité industrielle et économique.

Mais la particularité du port de Yangshan ne réside pas seulement dans sa taille ! En fait, celui-ci est le premier port mondial à être dirigé à 100% par la technologie d’intelligence artificielle ! Décryptage !

Yangshan : Un port fantôme !

Quand nous disons que Yangshan est un port fantôme, nous pesons bien nos mots ! En effet, la gestion de celui-ci est totalement automatisée ce qui en fait le premier port intelligent du monde.

Tous les appareils aussi grands soient-ils sont pilotés à partir d’une tour de contrôle. Grues, camions, pont-grues, etc. Tous sont commandés par des algorithmes d’intelligence artificielle avec un taux d’erreurs qui tend vers 0.

Le résultat de ce virage technologique est surprenant ! En effet la durée d’immobilisation des bateaux est sensiblement réduite, le risque d’accident est lui aussi minimisé tandis que la sécurité du port est devenue plus performante.

La Chine : un éveil économique sans précédent

Cela fait déjà des décennies que la Chine est devenue un géant économique mondial. Le génie économique et commercial du pays s’accompagne par une progression technologique de taille, matérialisée par l’usage à outrance des technologies les plus innovantes comme l’intelligence artificielle. Un développement technologique qui a favorisé la mise en place de projets ambitieux comme celui du port de Yangshan.

A ce jour la Chine s’impose dans tous les domaines. Que ce soit dans l’art contemporain et la culture, que John Dodelande a fait découvrir à l’occident, ou par le biais des innovations technologiques, l’empire du milieu est omniprésent.