Smartphone, tablette, ordinateur fixe ou portable, console de jeux, casque VR, enceinte connectée… dire que nous sommes désormais entourés d’équipements électroniques est un doux euphémisme. Et si vous avez récemment acheté un iPhone ou une Playstation 5 de Sony, vous n’êtes certainement pas insensible au prix exorbitant de ces appareils (plus de 1 000 euros pour un iPhone 12 Pro Max !). D’où l’intérêt de les assurer. Mais comment ça marche, une assurance multimédia ?

Assurance multimédia : comment ça marche ?

L’apparition de l’assurance multimédia est concomitante à l’essor de l’électronique, et plus précisément de la téléphonie. Vous aurez certainement remarqué qu’au cours des dix dernières années, les prix des smartphones sont montés en flèche, allant jusqu’à 1 200 euros pour les derniers téléphones à la pomme. L’assurance multimédia, ou assurance nomade, sert justement à couvrir vos appareils multimédias contre les pépins du quotidien : vol, perte, casse, panne ou oxydation. Mais attention, toutes les assurances multimédias ne se valent pas, d’où l’importance de bien choisir votre assureur en fonction du niveau de protection du contrat. Par exemple, Parachut Assurance propose une couverture multimédia complète (vol, perte, oxydation, panne et casse) valable partout dans le monde, et même après expiration de la garantie constructeur.

Concrètement, ce type d’assurance couvre les équipements électroniques divers, moyennant une mensualité adaptée aux caractéristiques de l’appareil en question. Au moindre souci avec l’appareil, le client doit en notifier l’assureur qui, dès qu’il aura terminé la procédure de vérification, procèdera à l’échange de l’appareil endommagé, sa réparation ou son remboursement, selon les cas et les garanties du contrat. Il faut toutefois savoir que chaque assurance a ses particularités, notamment en matière de franchise et de plafonds de garantie. Sachez également qu’il est très important de respecter les procédures mises en place par votre assureur, au risque de ne pas pouvoir bénéficier de la prise en charge.

L’assurance multimédia couvre-t-elle le vol de l’appareil ?

En principe, oui. Mais cela dépend largement de votre compagnie d’assurance, mais aussi du contexte. Si votre smartphone est volé, vous ne pourrez activer la garantie que dans des circonstances spécifiques. Dans la plupart des cas, il faudra remplir certaines conditions, notamment le fait que le vol ait été commis par effraction dans votre domicile ou votre véhicule. Celle-ci doit être constatée pat les forces de l’ordre. Mais même dans ce cas, la prise en charge n’est pas systématique, particulièrement si l’assureur estime que le vol est dû à une négligence de la part du client (smartphone volé dans un véhicule stationné sur la voie publique en pleine nuit par exemple).

En règle générale, les assureurs refusent d’indemniser le vol d’un appareil électronique au moindre soupçon de négligence de votre part. Par exemple, vous ne pouvez pas activer la couverture si vous avez laissé votre smartphone une minute sur la table du restaurant, ou s’il a été volé par ruse. Il faut donc être vigilant quant à ce qui est réellement couvert par votre assurance multimédia.