Vous avez bien lu : l’IA sera bientôt capable de détecter les cancers, plus précisément les cancers du poumon. Développé par une équipe de chercheurs de Google, le nouveau logiciel promet de reléguer les médecins au second plan en matière de précision du diagnostic du cancer du poumon. Éclairage.

Cancer du poumon : une IA capable de réaliser toutes les étapes du dépistage

C’est la première fois, depuis que l’intelligence artificielle a été introduite en médecine, qu’une intelligence artificielle est capable de réaliser toutes les étapes du dépistage d’un cancer du poumon en toute autonomie. C’est en tout cas ce qu’a révélé la revue scientifique Nature Medicine, relayant les travaux d’une équipe de recherche de Google AI. Rappelons que le dépistage d’un cancer du poumon se fait par un scanner, suivi d’une biopsie au cas où la tomodensitométrie révèle des anomalies suspectes. Là où ça se corse, c’est au niveau de l’interprétation du scanner. En effet, pour plusieurs cancérologues, dont le professeur Gilles Freyer, interpréter correctement un scanner n’est pas évident, ce qui explique la grande diversité des diagnostics que peut avoir un seul nodule. C’est précisément à ce niveau que souhaite intervenir l’IA de Google, un logiciel basé sur le Deep Learning, capable de détecter les détails qui échappent habituellement à l’œil humain.

Une révolution en oncologie ?

C’est peut-être le cas de le dire. Notons par exemple que l’AI de Google est capable d’analyser des images en 3D, contrairement aux logiciels qui existent aujourd’hui en oncologie. Rappelons également que cette Intelligence Artificielle repose sur  un algorithme redoutablement efficace et sur le Deep Learning, ce qui lui permet de puiser dans une gigantesque mine d’informations pour proposer une analyse autrement plus complète que ne le pourrait un être humain, aussi qualifié soit-il.